Une gérante de restaurant avoue servir de la nourriture préparée avec le sang de ses règles et son urine à sa clientèle !

0
49178

Comment peut-on arriver à certains extrêmes ? , une femme dans la trentaine, présumé sorcière, sur le point d’être lynchée par une foule a révélé sans sourciller avoir utilisé son urine et ses menstrues pour cuisiner des haricots à ses clients. Gérante d’un restaurant, elle indique que pour préparer le moi-moi, (une denrée locale à base de haricots), elle fait recours à son urine pour ferrer sa clientèle.

Mais ce n’est pas le seul défaut de la dame, communément appelé MamaT , cette dernière est aussi soupçonnée d’être une sorcière. Ses manigances ont été découvertes par un jeune homme qui narre à Leadership ng sa mésaventure, le témoin relate les faits : « j‘étais sur le point de prendre mon bain dans la salle de bains quand un rat a presque failli me mordre à la jambe. En voyant le rat, j’ai ramassé un morceau de bois et des cailloux, mais au lieu de battre en retraite, le rat a augmenté en taille, éventuellement se transformant en un être humain avant de disparaître, laissant un pied de pantoufles derrière.

J’ai raconté à toute la ville mon histoire, et je me suis rendu à la maison de la présumée sorcière, populairement appelé MamaT, et là je l’ai vu entouré par une foule ».
Un autre témoin oculaire a dit que certaines parties du corps de la femme étaient enflées, et portait un seul pied de pantoufles, et étaient similaires à celui laissé par le rat, le jeune homme a alors crié :
Madame, pourquoi portez-vous les mêmes pantoufles, et pourquoi votre corps est-il gonflé ?
Et elle a répondu :
« J’ai eu un accident hier où j’ai subi quelques blessures et perdu un de mes pantoufles ».
Soupçonnant la femme d’être le rat qui s’était transformé en un être humain dans sa salle de bain, le jeune homme a alors relaté son histoire à la foule, tout en leur demandant de lui permettre d’obtenir le deuxième pied des pantoufles que le rat a laissé dans sa maison.

Quand il est retourné et a montré aux gens l’autre pied de la paire de pantoufles, c’était exactement la même chose que ce qu’elle portait au pied.
Cela a laissé la foule en colère sans option que de la battre, avant qu’elle avoue la litanie des atrocités qu’elle avait commises, tout en confessant que tout au long des années, elle avait vendu du moi-moi utilisant son urine pour la préparation. Alors qu’elle était adorée dans cette communauté, connue par sa beauté, ses mets délicieux, surtout son fameux plat moi- moi qu’elle vendait à ses clients sans méfiance, voilà qu’elle se retrouve dans cette situation déplorable.

LAISSER UN COMMENTAIRE