ActualitésEducation

BUDGET DÉRISOIRE, RETARD DE LIVRAISON DES ENO ET DES ORDINATEURS : LE SAES/SECTION UVS INTERPELLE L’ETAT

Deuxième université publique sénégalaise en termes d’effectifs avec ses 51 000 étudiants dont 21 000 nouveaux bacheliers orientés cette année, l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) risque le ‘’bug’’ général, si l’on n’y prend pas garde. C’est du moins la ferme conviction de la section SAES de l’UVS qui interpelle l’Etat du Sénégal sur les difficultés que traverse l’université virtuelle.

 

Elles ont pour noms : effectifs pléthoriques, faible budget, retard dans la livraison des ENO et des ordinateurs. S’agissant du dernier point, les enseignants invitent l’Etat à procéder sans délai à la livraison des ordinateurs aux nouveaux bacheliers qui bloque, à ce jour, le démarrage effectif des cours.

 

«Les 21 000 bacheliers de l’année 2020 orientés à l’UVS depuis janvier 2021, n’ont, à ce jour, pas reçu leurs outils de travail (ordinateurs et clés de connexion Internet). Ce qui rend impossible le démarrage des cours. Il faut voir que l’UVS étant une université virtuelle, les ordinateurs sont l’équivalent des amphithéâtres dans les universités classiques», martèle le Saes dans une déclaration de presse.

 

Confrontée à un déficit budgétaire estimé à 4,3 milliards, l’UVS «peine à couvrir 50 % de ses besoins avec la subvention de l’Etat (3 milliards)». Par conséquent, le SAES exige que ce budget soit revu à la hausse.

 

À cela s’ajoute un retard important dans la livraison des ENO (espaces numériques ouverts). «A ce jour, seuls 5 ENO sur 45 ont été livrés. Etant donné que nos examens sont faits sur table, l’UVS se trouve dans l’impossibilité d’organiser les évaluations dans les délais requis. La conséquence en est tout simplement l’allongement excessif et anormal de l’année académique», dénonce le SAES.

Source : SENEWEB

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page