Diaspora

Distinction : Mme Sokhna Nata Samb Mbacké , Femme de l’année de la Diaspora

 

Comme à l’accoutumée, la presse tient à honorer les hommes et les femmes qui ont marqué les esprits de par leurs gestes chaque fin d’année.

Cette fois ci on a voulu jeter notre dévolu sur les hommes et les femmes qui font la fierté des sénégalais de la diaspora.
Ainsi, après une année marquée de pleins fouets par la pandémie de la Covid-19, il serait pas facile de dénicher l’oiseau rare qui sera primé.
Sur ce, après un tri sélectif, on a porté notre choix sur une dame de fer qui a passé une dizaine d’années au service de la diaspora.
Pour ne pas la nommer, il s’agit de Mme Sokhna Natta Samb Mbacké, Administrateur du Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (Faise).
Le FAISE qui depuis sa création en 2008 a financé plus d’un millier de projets en faveur de la Diaspora selon l’Administrateur du Faise.
« Ce sont des projets très innovants qui créent de l’emploi au Sénégal » avait précisé Sokhna Nata Samb Mbacké lors d’une rencontre de financements.
Pour rappel, ces financements sont destinés à soutenir les Sénégalais vivant à l’étranger qui veulent participer au développement du pays en créant des emplois, mais aussi à préparer leur réinsertion en vue du retour. Selon Mme M’backé, le processus est simple puisqu’il consiste à présenter des demandes  de  financement de projets d’un montant allant de 5 à 15 millions. Les principaux critères de sélection retenus seront fonction de l’innovation et la localisation du projet.  Les demandes sont déposées au niveau du ministère des Affaires Etrangères qui leur procurera toutes les explications nécessaires : « Les sénégalais de l’extérieur peuvent aller en ligne et consulter avant de déposer leurs projets. Après, nous avons une Direction qui, par rapport à dix critères et un comité de sélection composé de tous les ministères dans le domaine, fera une présélection pour voir si tout le monde a répondu aux critères ». Et en plus ajoute-t-elle, le comité donne une note basée sur l’innovation du projet et ensuite la localisation du projet, puisque le Président tient à ce que les Sénégalais de l’extérieur pensent à leur territoire quand il s’agit de politique de développement. On regarde aussi le nombre d’emplois créés ».
C’est un système très transparent a-t-elle fait remarquer, « il y  a des personnes que l’on a vu que lorsqu’ il s’est agi de venir prendre leur financement. 90% des financés sont inconnus de nos services ».
« Après l’identification des bénéficiaires, l’argent du trésor est mis dans une banque partenaire; les bénéficiaires ouvrent leur compte et leur financement et viré là-bas. Et nous demandons juste 10% de garantie » explique l’administrateur du Fonds.
Selon Sokhna Natta Samb, le Président Macky Sall est en train de montrer avec ce projet et tant d’autres, comment faire de la politique autrement.
Sur ce, depuis plus d’une dizaine de décennies Mme Nata Samb Samb travaille d’arrache-pied pour matérialisation de la Vision du chef de l’état Macky Sall en faveur de la Diaspora.
En effet, malgré la pandémie, le chef de l’état n’a pas oublié cette 15 région du Sénégal en leur octroyant une enveloppe de 12,5 milliards pour assurer sa résilience face aux effets de la pandémie au niveau mondial.
Par conséquent, le Faise fait partie de ces moteurs qui aident à assurer une inclusion et une équité sociale à tous les sénégalais d’où qu’ils viennent. Et, cela demeure un sacerdoce pour Sokhna Nata Samb Samb Mbacké qui aime toujours œuvrer en faveur des gens les plus démunis au niveau de la Diaspora. En effet, lors d’une interview accordée à Senegalactu elle avait relaté une anecdote qui l’avait beaucoup marquée, il s’agissait d’une femme de 63 ans en Espagne qui travaillait dans les champs,mais peinait à joindre les deux bouts ; lorsqu’elle a eu le financement la dame a pleuré devant elle et cela l’avait beaucoup marquée.
Vraie défenseure de la cause féministe, elle se réjouit quand le chef de l’État augmente l’appui pour le Financement des femmes de la Diaspora (FFD).
Enfin, ces pour toutes ces raisons que la rédaction s’est réunie et a décidé de nommer Mme Sokhna Nata Samb, Femme de l’année au niveau de la Diaspora. Une distinction qui bien des égards paraît méritée tant les actes professionnels et humanistes plaident en sa faveur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page