A LA UNEActualitésPolitiqueSociété

INONDATIONS : 1,8 MILLIARD DÉTOURNÉS

A Keur Massar, le problème semble plus sérieux que le raccordement de 250 mètres qui devrait être fait pour permettre d’évacuer les eaux à la forêt classée de Mbao, puis au marigot de Mbao et enfin à la mer.

Suite à un appel d’offres restreint et en procédure d’urgence de l’Agence de développement municipale (ADM), la Société africaine d’hydraulique et d’électricité (SAHE) s’était vue attribuer un marché avec comme objet les « travaux de réhabilitation de réseaux d’assainissement aux pluviales, de maintenance et d’exploitation de stations de pompages dans la zone du PROGEP II. »

Aucune des entreprises n’a respecté ses engagements.

Le marché, numéro T1098/21-Dk, en date du 18 mai 2021, portait sur la rondelette somme de 1 milliard 833 millions 584 mille 571 F CFA. Dans ce cadre de ce contrat, SAHE devait installer 27 électropompes. Seulement, le 22 août 2021, quatre mois après l’attribution du marché, lorsque le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, a fait une visite de terrain, seules deux électropompes étaient installées et, l’une ne fonctionnait même pas. A la place, ce sont les sapeurs-pompiers qui font le boulot, rapporte Libération.

La source signale, par ailleurs, que Yuanda international, une autre entreprise, devait livrer, pour 838 millions F CFA, tous les tuyaux de refoulement de type anaconda dans la zone du PROGEP. Mais, elle n’a pas aussi respecté ses engagements.

Source: emedia

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page