ActualitésSociété

KORITÉ : À DÉFAUT DE POULETS, LES CUISSES FERONT L’AFFAIRE !

Veille de fête au Sénégal. La majorité de la population sénégalaise célèbre l’Aïd El Fitr ce jeudi 13 mai. Communément appelée Korité au Sénégal, cette fête marque la fin du mois de ramadan et le début du mois de Chawwal.

 

S’il y a un aliment qui est très prisé par les Sénégalais, durant cette célébration, c’est bien le poulet. Il est même incontournable. Le marché Tiléne de Dakar grouille de monde, ce mercredi, 12 mai, à quelques heures de la fête. Difficile de se frayer un chemin parmi les vendeurs ambulants et les étals des tabliers. Légumes frais et autres condiments, tout est bien exposé. Les boutiques de tissus aussi font la publicité de leurs produits.

On débusque les vendeurs de poulets dans une partie très difficile d’accès du marché. Pour arriver à leur niveau, il faut passer par plusieurs couloirs, certains très humides, soit par l’eau qu’on y verse, soit par des rigoles qui débordent.

Les charcuteries sont prises d’assaut par les clients. Dans certaines, il est presque impossible d’apercevoir le vendeur ainsi que les produits. Pape Gueye, un commerçant, ne chôme pas. Mais, il constate une pénurie de poulets. A l’en croire, la situation est plus tendue, cette année, que les précédentes.

 

« En toute sincérité, il y a un grand manque de poulets. Ça fait quinze ans que je vends ici mais une pénurie ne m’a jamais dépassé à ce point. C’est encore pire du côté des prix et c’est pour cette raison que certaines se ruent sur les cuisses de poulets qui sont actuellement très prisées ». Pour ce commerçant, la rareté du poulet a boosté la vente de cuisses car ces dernières se vendent comme de petits pains en ce moment », détaille-t-il.

Du côté des clients, les complaintes fusent également. « Ça fait deux jours que je cherche des poulets mais je n’en trouve pas. Ceux que j’ai trouvé au marché, sont chers et ne correspondent pas au prix d’antan. Ce que j’ai trouvé comme solution, c’est de me tourner vers les cuisses de poulets et les pillons », confirme Amy Mbaye, l’une d’elles.

 

Contrairement à cette dernière, Mamy Sow ne compte pas lâcher l’affaire, tenant coûte que coûte à avoir ses poulets. Elle n’hésite pas à marchander, tentant d’amadouer le vendeur. Ainsi, pour un poulet proposé à 4.500 F CFA, elle en propose 4.000 F CFA. Une offre rejetée par le vendeur, qui campe sur sa position. La cliente est presque découragée car confie-t-elle : « Je fais le tour des vendeurs depuis plus d’une heure mais pas moyen de trouver un poulet avec un bon prix. Ce sont les poulets qui coûtaient 2.500 F CFA qu’on vend à 4.500, franchement, c’est trop ».

Pourtant, un autre vendeur de volaille, officiant depuis 20 ans, affirme qu’il y a des poulets même si ce n’est pas en abondance. Ce qui a changé, ce sont les prix, précise-t-il. « Même s’il n’y a pas beaucoup de poulets, il y en a quand même. Ce qui complique la situation, c’est que les prix ont connu une hausse », rectifie Amar Diop. Une tension qui a même touché la vente d’œufs. La preuve !

 

La tablette qui coûtait 1.500 F CFA est passée, aujourd’hui, à 2.700 F CFA.

Toutefois, dans sa déclaration, le ministre de l’Élevage et de la Production animale, Aly Saleh Diop, a soutenu que « les estimations sont dans l’ordre de dix millions de poulets. » Et, « en les croisant avec le volume de poulets mis dans les fermes, il y a à peu près 45 jours, nous sommes à un déficit de 10 %. Autrement dit, on a une couverture qui ne devrait pas être loin de 90 % de la demande ».

De son côté, sa collègue du gouvernement en charge du Commerce, Aminata Assome Diatta l’a appuyé en notifiant, que « l’approvisionnement du marché est extrêmement important. Il est noté certes une certaine hausse des prix, ce qui indique qu’il y a un léger déficit dans la disponibilité du poulet. Et, nous pensons que ce déficit sera très rapidement résorbé avec l’abattage des autres organisations ».

 

Concernant d’autres aliments prisés lors de la fête, comme les oignons et les pommes de terre, leur prix n’a pas connu de hausse, selon un commerçant trouvé au marché en pleine répartition des produits en question.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page