BREAKING NEWS

Ligue des Champions : le Real Madrid chute à Leipzig, la Juventus prend la porte !

0

Ligue des Champions : le Real Madrid chute à Leipzig, la Juventus prend la porte !

 

Le Real Madrid s’est incliné à Leipzig et devra attendre la dernière journée pour valider sa première place. De son côté, la Juventus est éliminée après avoir perdu 4-3 contre Benfica à Lisbonne.

Ce mardi, c’était le coup d’envoi de la cinquième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Et qui dit deux journées restantes, dit déjà premiers qualifiés, à l’image de Chelsea qui a assuré son billet pour les huitièmes de finale de la compétition plus tôt dans la soirée, alors que Manchester City l’avait déjà fait plus tôt ce mois-ci. Le tenant du titre, le Real Madrid, était lui aussi déjà assuré de jouer en Europe en février prochain, mais les troupes de Carlo Ancelotti devaient assurer leur première place, face au RB Leizpig, le deuxième. Et en terres allemandes, les Blancos se sont inclinés 3-2. La rencontre avait bien mal commencé pour les Merengues, avec Camavinga et Tchouaméni titulaires dans l’entrejeu, puisque peu avant le quart d’heure de jeu, Gvardiol ouvrait le score. Après une tête de Silva sortie par Courtois, le défenseur central croate par ailleurs annoncé du côté du Real expédiait le cuir au fond des filets (1-0, 13e). Pas rassasiés, les locaux continuaient d’attaquer et si Courtois sortait une belle parade sur Haidara, Nkunku doublait vite la mise. Un véritable missile sous la barre transversale du portier belge (2-0, 18e).

Mais peu à peu, le Real Madrid se réveillait, reprenant le contrôle du cuir et se montrant de plus en plus dangereux, via Vinicius Junior surtout. Et le Brésilien allait faire parler la poudre. Servi par Asensio, il catapultait le cuir au fond des filets de la tête (2-1, 44e). Mais il faut dire que ce duo Gvardiol-Orban était exceptionnel devant les cages de Blaswich, et outre cette fin de première période, les attaquants madrilènes avaient du mal à faire la différence. Le chrono défilait, et les Allemands n’étaient finalement pas si inquiétés que ça. Et quand ils avaient des situations chaudes, les offensifs du Real se trouaient, comme Vinicius (75e, 79e). Timo Werner en revanche ne se manquait pas, et il crucifiait les Madrilènes, concluant une belle contre-attaque après un bon centre de Simakan (3-1, 81e). Dans le temps additionnel, Rodrygo a réduit l’écart sur penalty, mais c’était trop tard pour renverser la vapeur. Une défaite qui fera tâche, mais qui ne coûte pas encore la première place aux champions d’Europe en titre, qui ont un point d’avance sur leur rival du soir.

 

Catastrophe pour la Juve

La sensation de la soirée a eu lieu dans le groupe du PSG, où la Juventus avait obligation de gagner face à Benfica pour espérer voir les huitièmes. Un petit miracle devait se produire… Et très vite, les Turinois ont été refroidis. Antonio Silva ouvrait le score à la 17e, récompensant le bon début de match lisboète. Si Vlahovic égalisait assez vite (1-1, 24e), Benfica ne doutait pas et Joao Mario remettait les Aigles devant, sur penalty (2-1, 28e). Pas au bout de leurs peines, les Piémontais voyaient Rafa Silva faire le break d’une belle talonnade (3-1, 35e). Et dès le début de la deuxième période, le milieu offensif lusitanien s’offrait un doublé, servi par Grimaldo (4-1, 51e). La fin de match allait cependant être animée, puisque Milik parvenait à réduire l’écart (4-2, 77e). Dans la foulée, McKennie y allait aussi de son but, promettant dix dernières minutes de folie. Mais Benfica a tenu, et les Turinois prennent la porte, pendant que les Lisboètes sont deuxièmes à égalité avec le PSG, leader.

De son côté, Manchester City se déplaçait dans la Ruhr pour affronter le Borussia Dortmund ; un autre joli duel pour la tête de ce groupe G. Mais pour le coup, on a été assez loin du festival offensif auquel on pouvait s’attendre, avec un jeu assez stérile des deux côtés. En deuxième période, Riyad Mahrez manquait même un penalty qu’il avait lui même provoqué, butant sur un Kobel qui s’était jeté du bon côté (57e). Le score n’a plus bougé. Le Celtic et le Shakhtar s’affrontaient à Glasgow pour cette troisième place du groupe F. Et ce match entre classiques du foot européen s’est conclu sur un match nul 1-1 qui assure la troisième place du groupe aux Ukrainiens, alors que le Celtic ne peut plus prétendre à quoi que ce soit. Enfin, l’AC Milan a signé une belle opération en s’imposant 4-0 sur la pelouse du Dinamo Zagreb après deux défaites de rang, avec un but d’Olivier Giroud notamment. Trois points qui permettent aux Lombards de se hisser à la deuxième marche du classement du groupe E et de ne dépendre que d’eux mêmes lors de la dernière journée, où ils affronteront Salzbourg, qu’ils ont dépassé ce soir.

Vous aimerez peut-être aussi
laisser un commentaire

Your email address will not be published.