A LA UNEActualitésSénégalSociété

RESPECT DES DROITS DES HOMOSEXUELS : SEYDI GASSAMA DEMANDE À L’ETAT D’ASSUMER SA RESPONSABILITÉ

Le rapport annuel 2020/2021 d’Amnesty International a été dévoilé, ce mercredi 7 avril. Directeur de cette structure au Sénégal, Seydi Gassama en a profité pour plaider pour le respect des droits des homosexuels dans le pays.

 

« Nous demandons à l’Etat de respecter ce groupe de personnes. La Constitution n’exclut aucun sénégalais. Ce n’est pas parce qu’ils sont des homosexuels qu’on doit les traiter de la sorte. Nous sommes contre la torture, le lynchage ou la traque.Le droit à la vie est garantie », a-t-il déclaré au cours de la conférence dans un hôtel de la place.

 

Puis, Seydi Gassama indique: « Nous n’avons pas une campagne spécifique pour dire qu’on va faire la presssion sur l’Etat. Amnesty peut avoir l’agenda d’une campagne pour dire qu’il faut procéder à la dépénalisation. Mais, la campagne n’aura pas de succès à court et long terme. Donc, l’Etat doit assumer sa responsabilité ».

 

Toujours sur les droits des personnes, le Directeur d’Amesty International au Sénégal a fait remarquer: « Il faut arrêter la surenchère aucun Etat ne peut. La Constitution du sénégal protége tous les citoyens sénégalais. Même l’Etat ne peut pas prendre la vie. On n’exclut aucune catégorie de personnes. Tous les Sénégalais sont protégés par la constitution.

 

Le droit à la vie privée, le droit de ne pas discriminer. Tous les citoyens sont légalement protégés. Donc, ce qui se passe ce sont intrusions graves à la vie », met-il en garde.

 

Sur ce, Seydi Gassama a lancé «Nous ne sommes pas dans la démagogie. J’évoque même pas les traités internationaux. Il faut que personne ne soit exclue ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page